verbal


verbal

verbal, ale, aux [ vɛrbal, o ] adj.
• 1337, attesté par l'adv. verbalement; lat. verbalis, de verbum verbe
I
1Qui se fait de vive voix (opposé à écrit). oral. Promesse verbale. Ordres, rapports verbaux. Convention verbale. Location verbale, sans contrat écrit. — Par ext. Diplom. Note verbale. Dr. civ. procès-verbal.
2(1489; en provenç. 1300) Qui concerne les mots représentant une chose, une idée, plutôt que la chose ou l'idée. Une explication purement verbale, peu satisfaisante. aussi formel.
3(v. 1880) Qui se fait, s'exprime par des mots (et non par d'autres moyens d'expression). « Hugo trouve satisfaction de son délire verbal » (A. Gide). « Je n'ai aucun don naturel [...] pour la violence verbale » (Duhamel). Par plais. Des paroles verbales : des affirmations, des promesses orales, sans valeur.
Des mots. Expression verbale. verbe. Son théâtre est « d'une splendeur verbale et poétique indéniable » (Henriot).
II(1350; de verbe) Du verbe (I); relatif au verbe. Système verbal d'une langue. Formes verbales. Locution verbale (ex. avoir l'air, tenir lieu). Adjectif verbal : participe présent du verbe, adjectivé (ex. tombant, apaisant). Syntagme verbal. Phrase verbale, sans syntagme nominal sujet (ex. Partez vite !). ⊗ CONTR. 2. Écrit.

verbal, verbale, verbaux adjectif (latin verbalis, de verbum, parole) Qui est relatif à la parole, aux mots, au langage : Sur un plan verbal. Qui se fait de vive voix et non par écrit : Accord verbal. Qui concerne seulement la forme de l'expression, non l'idée : Une explication purement verbale. Linguistique Qui concerne le verbe ou qui lui est propre. Se dit d'une phrase, d'une proposition qui contient un verbe. Psychologie Se dit de tests ou d'items qui mettent en jeu la communication orale. (Les tests les plus importants comprennent des items verbaux, comme le Binet-Simon, le WISC, etc.) ● verbal, verbale, verbaux (expressions) adjectif (latin verbalis, de verbum, parole) Note verbale, correspondance échangée entre un ministère des Affaires étrangères et un agent diplomatique résumant une conversation, mais paraphée et revêtue du sceau. Adjectif verbal, en grammaire latine, forme exprimant que l'action verbale doit être subie par le nom ; en grammaire française, adjectif le plus souvent dérivé du participe présent du verbe (par exemple obéissant, e). Locution verbale, locution ayant, pour le sens, la valeur d'un verbe (par exemple faire grâce). Nom verbal, appellation donnée parfois à l'infinitif et au participe. Syntagme verbal ou SV, syntagme constitué soit d'un verbe et de son auxiliaire, suivis ou non d'un syntagme nominal et/ou d'un syntagme prépositionnel, soit de la copule être et de l'auxiliaire suivis d'un syntagme nominal, adjectival ou prépositionnel (par exemple [Pierre] court, mange sa soupe, est ingénieur, est à la maison, etc.). Thème verbal, suite de morphèmes servant de base à la conjugaison d'un verbe. ● verbal, verbale, verbaux (synonymes) adjectif (latin verbalis, de verbum, parole) Qui se fait de vive voix et non par écrit
Synonymes :
Contraires :
- écrit

verbal, ale, aux
adj.
d1./d De vive voix (par oppos. à écrit, par écrit). Promesse verbale.
d2./d Par ext. Note verbale, remise sans signature à un ambassadeur.
d3./d Exprimé par des mots. Expression verbale, orale ou écrite.
d4./d GRAM, LING Du verbe, relatif au verbe. Forme, locution verbale.

⇒VERBAL, -ALE, -AUX, adj.
I. A. — [P. oppos. à écrit] Qui se fait de vive voix. Convention, instruction verbale; engagement verbal; ordres, rapports verbaux. Il n'y a rien d'écrit!... Anatole n'a pas eu l'esprit de faire faire un projet de contrat, lui! Ce n'est pas comme Monsieur Delcroix. En voilà un qui n'aurait pas la niaiserie de se contenter d'une promesse verbale! (BARRIÈRE, CAPENDU, Faux bonsh., 1856, III, 14, p. 117). La signature de notre accord, signature qui pourrait avoir lieu sous dix jours, à compter de votre acceptation verbale (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 174).
DIPLOM. Note verbale. Note résumant une conversation échangée entre un ministère des Affaires étrangères et un agent diplomatique. La réaction du gouvernement de Londres est très vive. Le représentant de ce gouvernement à Alger nous a communiqué une note verbale très âpre qui laisse présager de grandes difficultés du côté anglais (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 599).
DR., empl. subst. masc., vx. Synon. de procès-verbal. [Les gardes forestiers] regardent votre fagot, et s'il y avait une seule branche coupée, une seule baguette de méchant coudrier, ils prendraient le fagot et vous feraient le verbal (BALZAC, Paysans, 1850, p. 340).
B. — 1. Qui concerne les mots, se rapporte aux mots. Expression, image verbale; substance, forme verbale. La mémoire verbale est un des signes les plus apparents de la vocation littéraire, l'usage des phrases toutes faites se retrouve à toutes les époques (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 296). Victor Hugo, le maître des constructions verbales, le rhéteur génial du rythme et du mot (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 83).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. La littérature latine a été plus fréquemment que la grecque et plus continûment éprise du pur verbal et vierge d'activité intellectuelle (BENDA, Fr. byz., 1945, p. 166).
Empl. subst. Personne qui parle beaucoup, qui se préoccupe plus des mots que des idées. La légende qui fait de Victor Hugo un verbal qui ne pense pas est due à des hommes qui sont eux-mêmes mangés par la copie, comme Faguet (THIBAUDET, Hist. litt. fr., 1936, p. 162).
2. [P. oppos. à d'autres moyens d'expression] Qui se fait, se manifeste, s'exprime par les mots, le langage. Délire verbal; violence verbale. Les qualités supérieures de l'intelligence verbale et spéculative (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 640). Il ne fallait pas essayer de les arrêter quand ils commençaient à vous jeter leurs souvenirs à la face (...): il s'agissait (...) d'une crise verbale utile à leur hygiène intime (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 384).
3. [P. oppos. aux faits, à la pratique] Qui relève des mots, qui se limite au discours (sans être concrétisé). Explication purement verbale. Nous allons voir que l'explication est toute verbale, que nous sommes encore dupes des mots (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 58). Leurs sentiments sont profonds et le patriotisme verbal offense leurs âmes éprises de calme et de sérieux (BARRÈS, Cahiers, t. 10, 1913, p. 87).
P. plaisant. Paroles verbales. Simples paroles qui n'engagent pas. (Dict. XXe s.).
II. — GRAMMAIRE
A. — Du verbe, relatif au verbe, qui concerne le verbe. Catégorie, désinence, forme verbale; système verbal. Voyez ce qui se passe en français pour dites et faites, qui correspondent directement à latin Dic-itis, fac-itis, mais qui n'ont plus de point d'appui dans la flexion verbale actuelle; la langue cherche à les remplacer; on entend dire disez, faisez (SAUSS. 1916, p. 237). Projet, souhait, commandement désignent pratiquement. Ce sont des modes originaux de la pensée que la langue exprime par des modes verbaux également originaux (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 45).
Adjectif verbal. Participe employé comme adjectif. Cet endroit de la grammaire qui était de tous (...) le plus embarrassant (...) surtout en ce qui concerne la distinction de l'adjectif verbal et du participe présent (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 275).
Nom verbal. Forme nominale et adjective du verbe (infinitif et participe) (d'apr. Ling. 1972).
Racine verbale, thème verbal. Radical servant de base à la conjugaison d'un verbe (d'apr. Ling. 1972).
B. — Qui contient un verbe. Phrase verbale. On appelle syntagme verbal (...) un syntagme constitué soit d'un verbe (...) et de son auxiliaire (...) suivi ou non d'un syntagme nominal ou d'un syntagme prépositionnel (...) soit de la copule être et de l'auxiliaire suivis d'un syntagme nominal (...), adjectival (...) ou prépositionnel (Ling. 1972).
C. — Qui équivaut à un verbe. Locution verbale. Le substantif se joint sans article à des verbes comme: avoir, rendre, donner, faire... pour former des locutions verbales (Gramm. Lar. 1964).
REM. Verbo-, élém. de compos. représentant l'adj. verbal (supra I), entrant dans la constr. d'adj. du vocab. de la psychol., désignant des relations entre la parole et la fonction évoquée par le 2e élém. a) Verbo-auditif, -ive. De la parole et de l'audition. [Les] désordres de l'activité verbo-auditive (M. LOBROT, Troubles de la lang. écrite et remèdes, 1972 ds GILB. 1981). b) Verbo-conceptuel, -elle. Qui concerne l'expression de la pensée et la conceptualisation. Sa pédagogie [de l'enseignement secondaire], de type verbo-conceptuel est orientée vers la spéculation, l'analyse et le jeu des idées (J.-M. GABAUDE, La Pédag. contemp., 1972 ds GILB. 1981). Empl. subst. Personne qui exprime mieux sa pensée par oral. Les verbo-conceptuels s'accommodent mieux d'épreuves orales (CAPELLE, Éc. demain, 1966, p. 149). c) Verbomoteur, verbo-moteur, -trice. De la parole et de la motricité. Des activités verbomotrices sont à un certain degré décelables chez tous les sujets (P. OLÉRON, Lang. et développement mental, 1972 ds GILB. 1981).
Prononc. et Orth.:[], plur. masc. [-o]. Étymol. et Hist. A. 1. [1337 indirectement att. par verbalement « qui se fait de vive voix »] fin XIVe s. (Songe du Vergier, éd. M. Schnerb-Lièvre, II, 74, t. 2, p. 58); 2. 1694 subst. (Ac.: On dit aussi substantiellement, Un verbal, pour dire, Un procez verbal). B. Ca 1325 gramm. non verbal (DONAT, Ars minor, ms. Mazarine, 3794, 28 ds STÄDTLER Gramm., p. 296); 1690 substantif, adjectif verbal (FUR.). Empr. au b. lat. gramm. verbalis « dérivé d'un verbe » IVe s. ds GAFF., et « de paroles » fin Ve s., ibid., dér. de verbum (verbe). Fréq. abs. littér.:560. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 274, b) 150; XXe s.: a) 678, b) 1 659.
DÉR. Verbalement, adv. a) [P. oppos. à par écrit] De vive voix. On peut louer ou par écrit, ou verbalement (Code civil, 1804, art. 1714, p. 313). Javert (...) avait rendu verbalement compte au Préfet en personne, dans une courte audience (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 563). b) Avec des mots. On peut toujours, sans doute, interpréter verbalement ces phénomènes de sensibilité, en termes qui font quelque illusion (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 50). []. Att. ds Ac. dep. 1718. 1re attest. 1337 verballement (Commiss. du roy, B.N. Dupin 338, pièce 220 ds GDF. Compl.); de verbal, suff. -ment2. — Fréq. abs. littér.: 52.
BBG. — GOHIN 1903, p. 230.

verbal, ale, aux [vɛʀbal, o] adj.
ÉTYM. 1337, attesté par l'adv. verbalement; lat. tardif verbalis, de verbum « verbe ». → Verbe.
———
I
1 (D'abord juridique). Qui se fait de vive voix (opposé à écrit). Oral. || Menace écrite ou verbale (→ Extorquer, cit. 1). || Promesse, parole verbale (→ Promettre, cit. 1). || Ordres, rapports verbaux. || Convention verbale. || Location verbale, sans contrat.Par ext. Diplom. || Note verbale.
Dr. civ. Procès-verbal.
2 (1489; déjà 1300 en provençal; rare av. XXe). Qui concerne les mots représentant une chose, une idée, plutôt que la chose ou l'idée. || Une explication purement verbale, peu satisfaisante. || Antithèse verbale (Littré). Formel.
1 Enfin qui déniaiserait l'homme d'une si scrupuleuse superstition verbale n'apporterait pas grande perte au monde.
Montaigne, Essais, III, V.
Par plais. || Des paroles verbales : de simples paroles, qui n'engagent pas — comme le ferait un écrit.
3 (V. 1880; répandu par Mallarmé et les théoriciens symbolistes du « verbe »). Qui se fait, s'exprime par des mots (et non par d'autres moyens d'expression). || Délire verbal (→ Panique, cit. 4). || Explication verbale (→ Réconcilier, cit. 7). || Violence verbale (→ Invective, cit. 4).
4 Des mots. || Expression verbale. Verbe. || La substance verbale (→ Musicalité, cit.). || La forme verbale ou la forme figurée de l'expression (→ Extérioriser, cit. 1). || Sonorités verbales (→ Calembour, cit. 2).
2 Son théâtre (d'Hugo) a quelques vertus : c'est d'abord du très bon théâtre, animé, pittoresque et rebondissant; d'une splendeur verbale et poétique indéniable (…)
Émile Henriot, les Romantiques, p. 15.
———
II (1350; de verbe). Gramm. Du verbe (I.), relatif au verbe, qui concerne le verbe. || Système verbal d'une langue (→ Auxiliaire, cit. 9). || Catégorie verbale (→ Imperfectif, cit.). || Forme verbale (→ Impératif, cit. 2), désinence (cit. 1) verbale. || Locution (cit. 5) verbale. || Substantif verbal. || Adjectif verbal, participe présent du verbe adjectivé (ex. : brûlant, ante, de brûler).
Syntagme verbal. || Phrase verbale, formée d'un syntagme verbal, sans syntagme nominal sujet (ex. : Partez vite !).
CONTR. Écrit.
DÉR. Verbalement, verbaliser, verbalisme.
COMP. Paraverbal. Procès-verbal.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • verbal — verbal, ale (vèr bal, ba l ) adj. 1°   Qui n est que de vive voix et non par écrit. Des ordres verbaux. •   Il n y a point de promesse de mariage verbale ni par écrit, PATRU Plaidoyer 11. •   On a prétendu que le connétable de Montmorency fut… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Verbal — Ver bal, a. [F., fr. L. verbalis. See {Verb}.] 1. Expressed in words, whether spoken or written, but commonly in spoken words; hence, spoken; oral; not written; as, a verbal contract; verbal testimony. [1913 Webster] Made she no verbal question?… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • verbal — VERBÁL, Ă, verbali, e, adj. 1. Care se face, se transmite, se comunică prin viu grai, din gură în gură; care caracterizează graiul viu, vorbirea; oral. 2. Care aparţine verbului (1), privitor la verb, de verb. ♢ Flexiune verbală = conjugare (2).… …   Dicționar Român

  • verbal — (Del lat. verbālis). 1. adj. Que se refiere a la palabra, o se sirve de ella. Memoria verbal. [m6]Expresión verbal. 2. Que se hace o estipula solo de palabra, y no por escrito. Injuria, contrato verbal. 3. Gram. Perteneciente o relativo al verbo …   Diccionario de la lengua española

  • verbal — verb‧al [ˈvɜːbl ǁ ˈvɜːr ] adjective a verbal contract, agreement etc is one that is spoken rather than written: • The bank manager gave verbal assurances of the security of the investments. * * * verbal UK US /ˈvɜːbəl/ adjective ► spoken rather… …   Financial and business terms

  • verbal — has four meanings, all close enough to cause possible confusion: (1) ‘having the nature of a verb’ (verbal noun), (2) involving words rather than actual things • (Opposition between these two modes of speaking is rather verbal than real B. Jowett …   Modern English usage

  • verbal — Verbal, [verb]ale. Qui vient du verbe. Adjectif verbal. Substantif verbal. Verbal, signifie aussi, Qui n est que de vive voix, & non par escrit. Promesse verbale. requeste verbale. On appelle, Procez verbal, Un rapport par escrit, fait par un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • verbal — [vʉr′bəl] adj. [LME < MFr < LL verbalis, of a word < verbum: see VERB] 1. of, in, or by means of words [a verbal image] 2. concerned merely with words, as distinguished from facts, ideas, or actions 3. in speech; oral rather than written …   English World dictionary

  • verbal — I adjective audible, expressed, nuncupative, oral, parole, pronounced, recited, spoken, stated, unwritten, uttered, verbum, voiced, vox associated concepts: Statute of Frauds, verbal acts, verbal agreements, verbal contracts, verbal gift, verbal… …   Law dictionary

  • verbal — (adj.) late 15c., dealing with words (especially in contrast to things or realities), from L. verbalis consisting of words, relating to verbs, from verbum word (see VERB (Cf. verb)). Verbal conditioning is recorded from 1954. Colloquial verbal… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.